Posture du Poisson

Écrit par les experts Ooreka

Pour pratiquer le yoga, on peut être amené à utiliser différentes types de posture :

Posture du Poisson ou Matyasana : pratiquée allongé

La posture du Poisson, appelée Matyasana est une posture allongée. La totalité de la réalisation permet un travail important au niveau :

  • de la nuque et du cou,
  • des épaules et de la colonne vertébrale,
  • sans compter les bénéfices sur d'autres partie du corps.

Il existe plusieurs versions de la posture du Poisson, selon que l'on débute ou que l'on est pratiquant de yoga expérimenté :

  • version classique : les jambes restent allongées devant soi,
  • version complète : les jambes sont repliées ou en position du lotus.

Utilisée en hatha-yoga, elle doit être réalisée en respirant correctement et en se concentrant sur le mouvement du corps.

Posture du Poisson

Adopter la posture du Poisson : la technique

Voici quelques conseils pour pratiquer la Matyasana.

Les étapes à respecter pour réaliser la posture du Poisson

D'abord, commencez par :

  • vous allonger sur un tapis de yoga, à plat dos : vous pouvez aussi partir de la Posture du Cadavre (savasana) après une courte relaxation,
  • joindre les jambes,
  • laisser les bras posés de part et d'autre du corps, mains à plat au sol ou les placées de sorte qu'elles soient sous le corps pour un meilleur appui (conseillé souvent aux débutants).

Puis :

  • gonflez la poitrine pour ouvrir la cage thoracique,
  • rapprochez les omoplates et les coudes,
  • inspirez en soulevant le tronc et la tête : les coudes et les avant-bras doivent servir d'appui au corps afin de ne pas vous faire mal au dos,
  • expirez en amenant le haut du crâne en contact avec le tapis de yoga et laissez la poitrine ouverte.

À noter : pour les personnes expérimentées, on effectue la même posture en partant d'une posture du Lotus, les jambes ne sont plus allongées mais croisées comme dans la posture du Lotus.

Une posture non figée, mais un enchaînement de mouvements doux

On ne reste pas indéfiniment dans cette posture. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, la posture du Poisson est plutôt une série de mouvements enchaînés lentement.

Une fois arrivé à la fin du mouvement (haut du crâne en appui sur le sol), on repart en sens inverse, en prenant bien soin de procéder avec lenteur comme à l'aller :

  • sans brusquer son corps,
  • et en faisant attention à bien rythmer sa respiration.

Une posture bienfaitrice avec quelques contre-indications

La posture du Poisson a des effets bénéfiques sur la santé, et assez peu de contre-indications :

POSTURE DU POISSON : BIENFAITS ET CONTRE-INDICATIONS

Bénéfices Contre-indications
Cette posture a des effets bénéfiques sur :
  • toute la région dorsale qu'elle étire,
  • le flux sanguin notamment la circulation au niveau de la tête,
  • la respiration qu'elle améliore grandement par l'ouverture de la cage thoracique,
  • une stimulation de la glande thyroïde,
  • l'amélioration du fonctionnement au niveau des viscères : foie, estomac, rate,
  • elle entraîne une stimulation générale au niveau de la santé psychique et combat efficacement la dépression.
Cette posture est contre-indiquée en cas de :
  • période menstruelle chez la femme,
  • pression sanguine trop élevée ou trop basse,
  • problèmes de migraines,
  • fragilité lombaire ou cervicale,
  • grossesse,
  • problèmes de scoliose ou d'hyperlordose chez les enfants en pleine croissance  : l'avis du médecin sera nécessaire avant de pratiquer cette posture chez l'enfant ou l'adolescent,
  • période de digestion.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
marion alisse

psychanalyste-praticienne en psychotherapie | psychothérapie sceaux - psychanalyse et psychoth

Expert

ff
frederic frederic

aquariophilie

Nouvel expert

emma rahari

psychologue | ecoute active, approche humaniste

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.