Contre-indication et yoga

Écrit par les experts Ooreka

Le yoga est une activité qui s'adresse à tous publics : yoga pour sénior, yoga pour enfant ou yoga pour femme enceinte. Cependant, il peut exister des contre-indications au yoga.

Des contre-indications générales à respecter

Contre-indication et yoga

De façon générale, le yoga est déconseillé pour les personnes ayant :

  • une sclérose en plaques,
  • de l'épilepsie,
  • subi une opération chirurgicale : dans ce cas, mieux vaut attendre 7 mois à 1 an avant de commencer le yoga, et toujours après contrôle médical.

Contre-indication pour certains types de yoga

Tous les yogas ne sont pas indiqués : il est important de bien savoir quel type de yoga choisir.

Certaines formes de yoga, parmi les voies nouvelles, se pratiquent en atmosphère chaude et/ou humide, notamment :

Ce type d'atmosphère peut être contre-indiqué chez des personnes ayant des troubles :

  • respiratoires (exemple : asthme ou insuffisance respiratoire),
  • ou cardiaques.

Des postures de yoga proscrites dans certains cas

Il se peut que le yoga vous convienne tout-à-fait d'un point de vue général, mais que certaines postures soient proscrites dans votre cas particulier.

Les postures qui peuvent être déconseillées

Voici des exemples de contre-indication :

  • problèmes de dos et de cervicales : posture de la chandelle et posture du cobra déconseillées,
  • problème de pression artérielle, hyperthyroïdie, menstruations : postures avec appui sur la nuque (posture de la Chandelle et posture de la Charrue) déconseillées,
  • problèmes à la hanche : postures qui touchent à cette partie du corps déconseillées, etc.

Des postures à toujours réaliser en douceur

Les postures (asanas) de yoga doivent toujours être faites :

  • en douceur,
  • et si possible, après un échauffement et non à froid.

Quelqu'un qui manque de souplesse va en acquérir au fil de sa pratique. Le yoga enseigne la patience et la persévérance. En attendant, ne forcez jamais un mouvement qui est trop douloureux.

Contre-indications femmes enceintes et personnes âgées

Normalement, les femmes enceintes, les enfants et les personnes âgées ont leur propre yoga : un yoga traditionnel (type hatha-yoga) avec un travail adapté et réalisé en douceur.

Contre-indication du yoga chez les femmes enceintes

La femme enceinte devra s'abstenir complètement de pratiquer le yoga dans les cas suivants :

  • grossesse est difficile ou grossesse à risques,
  • cas de fausse-couche relevés dans ses antécédents familiaux,
  • apparition de saignements anormaux,
  • problèmes de santé liés à la grossesse : hypertension, problèmes circulatoires (varices, thrombose veineuse, etc.),
  • anomalie cardiaque ou respiratoire,
  • problèmes liés au fœtus, etc.

À noter : il ne faut toutefois pas s'alarmer, il suffit de respecter ces contre-indications et en cas de doute, demander l'avis de votre obstétricien.

Personnes âgées : les contre-indications du yoga

Pour les personnes âgées, il existe quelques restrictions, notamment :

  • en cas d'opération récente,
  • en cas d'insuffisance respiratoire ou cardiaque, etc.

Il est nécessaire de faire un bilan médical avant d'entamer toute pratique du yoga. Ensuite, le professeur de yoga fait toujours en sorte d'adapter le yoga au profil de ses élèves.

Les seniors vont travailler en souplesse un yoga qui ne mettra pas à mal :

  • les hanches et les articulations, souvent fragilisées,
  • la tension artérielle,
  • leur rythme respiratoire.

Les mauvaises habitudes du pratiquant : à éviter !

Avant de se mettre au yoga, il faut respecter certaines règles de base pour en tirer tous les bénéfices possibles :

  • ne jamais se mettre au yoga du jour au lendemain sans avis médical, comme d'ailleurs pour n'importe quelle reprise d'activité physique,
  • pratiquer un yoga qui vous convient : ne partez pas sur un style trop dynamique si ce n'est pas votre préférence, vous risquez de vous décourager ;
  • pratiquez un minimum de 2 séances par semaine : si on peut pratiquer seul, une séance de 30 minutes chaque jour est encore mieux,
  • ne jamais pratiquer après un repas,
  • se faire donner suffisamment de cours par un professeur de yoga avant de se lancer et de pratiquer le yoga chez soi,

Enfin, ne vous découragez pas : le yoga nécessite de la persévérance. On ne peut pas arriver à maîtriser toutes les postures immédiatement.


Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !