Bhakti Yoga

Écrit par les experts Ooreka

Il existe plusieurs formes traditionnelles de yoga :

Le Bhakti-Yoga : qu'est-ce que c'est ?

Le Bhakti-Yoga ou Bhaktiyoga est un terme sanskrit. « Bhakti » signifie dévotion, il est formé sur la racine Bhaj qui signifie adorer, servir. La dévotion est l'équivalent d'une grande piété ou d'une vénération portée à quelque chose, notamment une divinité.

Bhakti Yoga

Origine du Bhakti-Yoga : philosophie indienne

Le Bhakti-Yoga s'est formé à partir de plusieurs textes qui appartiennent à la philosophie indienne :

  • les Bhakti Sutra de Narada,
  • la Bhagavad-Gita,
  • les Yoga Sutra de Patanjali.

Objectif du Bhakti-Yoga : atteindre la libération

Le Bhakti-Yoga appartient aux trois voies traditionnelles permettant d'atteindre la libération ou la réalisation spirituelle. Les deux autres voies sont :

  • le Jnana Yoga,
  • le Karma Yoga

Cette libération peut être atteinte par divers moyens :

  • des prières,
  • un mode de vie en accord avec ce but,
  • l'observation de certains principes.

Les 14 principes du Bhakti-Yoga : les 14 marches

Le Bhakti-Yoga se pratique par l'observance de 14 principes également appelés les 14 marches :

  • pratiquer d'autres formes de yoga,
  • avoir un point de concentration,
  • observer une certaine ouverture d'esprit,
  • observer le lâcher-prise et l'acceptation,
  • savoir appliquer le renoncement,
  • le souvenir et la révérence,
  • le respect et le souci des autres,
  • la foi ou confiance dans l'Infini : le Shraddha,
  • la non-attente,
  • le Satsang ou « association spirituelle »,
  • le Kirtan ou « psalmodie » : il s'agit de répétition de mantras en groupe,
  • la conscience,
  • le maître spirituel ou « guru »,
  • l'absence de prétention et l'honnêteté.

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !